Turn The Light On – Les Théâtres – A Propos du Bajazet de Frank Castorf

« Bajazet en considérant le théâtre et la peste »

Une mise en scène de Frank Castorf, à partir de textes de Jean Racine et d’Antonin Artaud. 

 

Les 20, 21 & 22 novembre au Grand Théâtre de Provence, Aix.  

 

Entretien avec Angelina Berforini, en charge de la programmation pour Les Théâtres et Sylvaine Pontal, chef de service des arts de la scène à la Région Sud et de la gestion d’ExtraPôle, structure de production qui a permis la création de cette pièce.

 

« Le consensus dans le théâtre a toujours été exactement ce que nous avons tenté de détruire par le conflit. Il s’agit pour nous de revendiquer en permanence la contradiction, une hostilité potentielle. L’art est censé avoir le même effet qu’une aspirine, c’est-à-dire diminuer la douleur, et n’a plus rien de son potentiel de danger, de violation des normes et du sens des règles. »

Frank Castorf.

 

« L’action du théâtre comme celle de la peste, est bienfaisante, car poussant les hommes à se voir tels qu’ils sont, elle fait tomber le masque, elle découvre le mensonge, la veulerie, la bassesse, la tartuferie ; elle secoue l’inertie asphyxiante de la matière qui gagne jusqu’aux données les plus claires des sens ; et révélant à des collectivités leur puissance sombre, leur force cachée, elle les invite à prendre en face du destin une attitude héroïque et supérieure qu’elles n’auraient jamais eue sans cela.”

Antonin Artaud. 

 

Le Bajazet de Racine raconte une lutte de pouvoir entre un sultan ottaman et son frère, sous fond de diverses rivalités amoureuses. A ce texte en alexandrins, Castorf mêle la prose d’Antonin Artaud, pour un premier spectacle en français.

Frank Castorf, grand metteur en scène allemand, a été pendant 25 ans directeur de la Volksbühne (Berlin). Il a mis en scène Molière, Dostoïevski, Artaud, Sartre, …

 

 

 

Plus d’info: ici