Chroniques d’une ville éphémère – #9 Entre la Plaine et Noailles

 

Lieux publics, centre national de création, a invité l’écrivaine Valérie Manteau (Calme et tranquilleLe Sillon) à poser son regard sur certains lieux de la ville. 

Des récits sur ces places, quartiers, lieux marseillais que des compagnies d’arts de la rue vont investir pour quelques heures ou quelques jours.

Radio Grenouille vous propose une série de podcasts, sous forme de conversations dans et sur la ville, entre Valérie Manteau et les artistes. A l’extérieur, bien entendu.

Stéphan Muntaner illustre ces chroniques. 

 

 

 

 

 

 

Neuvième épisode

Entre la Plaine et Noailles (1er / 6e arrondissement)

 

Avec Valérie Manteau écrivaine, et autrice d’une chronique sur la plaine intitulée « Tabula rasa » à lire sur le site de Lieux publics et Manon Delage, de la compagnie Akalmie Celsius. La sortie de résidence de leur spectacle Labyrinthe se fera le 14 septembre dans le quartier du Panier.

« Labyrinthe est une fable. Une histoire qui vient se raconter là où on veut bien l’écouter. L’histoire d’un quartier imaginaire qui va s’effondrer, l’histoire des habitants, ceux qui restent, ceux qui partent, ceux qui attendent et regardent tomber la pluie sans rien faire.  » Plus d’infos sur le spectacle de la Compagnie: ici 

 

Huitième épisode

Ferme pédagogique de Sainte-Marthe (14e)

 

Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Marie Maurage, agricultrice. 

L’une a écrit sur la ferme, l’autre y vit et y travaille.  La ferme pédagogique acceuille un spectacle, programmé par Lieux Publics: « France Profonde » par le collectif de théâtre Le Grosse situation. 

Plus d’informations sur le spectacle, présenté le 23 juillet 2021: ici . Sur la Ferme: ici 

La chronique de Valérie Manteau , « Retour à la terre »: ici. 

 

 

Septième épisode

Au parc François Billoux (15e arrondissement)

Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et la metteuse en scène Edith Amsellem. L’une a écrit sur le Parc, l’autre y présente un spectacle.

Plus d’infos sur « J’ai peur quand la nuit sombre », mis en scène par Edith Amsellem, présenté les 21 et 22 au Parc François Billoux: ici. La chronique sur le parc, écrite par Valérie Manteau: ici .

 

Sixième épisode

Le château d’If


Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Sylvain Pascal, jongleur de la compagnie Protocole. 

Vous pouvez suivre les errances de la compagnie sur le site periple2021.com.

Et la chronique de Valérie Manteau, If: ouvroir de réalité potentielle est à lire ici

 

 

Cinquième épisode

Cascade des Aygalades – Cité des Arts de la rue (15e arrondissement)

Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Frank Micheletti, de la compagnie Kubilai khan qui présente le 24 octobre « Le saut de la rivière », spectacle chorégraphique et musical autour de la cascade des Aygalades, en contrebas de la Cité des arts de la rue, dans le 15 arrondissement. 

Un épisode de la série centré sur notre rapport au vivant.

Extraits musicaux:  créations des musiciennes et danseuses du spectacle (Marion Parrinello, Marine Collard, Esse VanderBruggen). Sélection musicale: Mu – Dengue Dengue Dengue

 

Quatrième épisode

Noailles (1er arrondissement)


Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Mohamed Guallati, de la compagnie La grave et burlesque équipée du cycliste qui devait présenter « Quel temps dehors ? » sur la place des Halles Delacroix à Noailles les 16 et 17 octobre. 

Malheureusement, les représentations de ce spectacle autour de la figure de l’écrivain public ont été annulées en raison du contexte sanitaire.  

En amont, Valérie Manteau, avait écrit sur ce lieu, et ce quartier qui est le sien. 

Alors, pour cette nouvelle émission de la série « chroniques d’une ville éphémère », nous avons décidé de maintenir leur rencontre et de parler de culture, d’engagement et d’écriture. Pour soi et pour et les autres.

 

 

Troisième épisode

Quelque part entre Foresta et la Cité des Arts de la rue (15e arrondissement)

Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Sylvain Cousin, de la compagnie G Bistaki. Le collectif présentera Bel Horizon, à la Cité des Arts de la rue, dans le 15e arrondissement. 

Avant l’annulation, Valérie Manteau a écrit un texte sur Foresta, parc marseillais près de Grand Littoral. Alors, pour cette nouvelle émission de la série « chroniques d’une ville éphémère », nous avons décidé de ne parler ni vraiment de Foresta, ni vraiment de la Cité des arts de la rue mais des rapports artistiques aux lieux.

Comment on les choisit, comment on les transforme, on s’y adapte et on y fait des choses. Une discussion sur l’espace public, la création et l’écriture. 

 

 

Deuxième épisode 

Espace Mistral – Estaque (16e arrondissement)

Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Pascal Rome.

A l’invitation de Lieux Publics, Valérie Manteau a écrit un texte sur ce lieu, près du port. Pascal Rome, lui, est directeur d’oPuS, compagnie accueillie par Lieux Publics et qui va installer les 19 et 20 septembre sur cette même place leur « Grand débarras », vide-grenier pas pareil.

 

 

Premier épisode 

Place Bargemon – Près de l’hôtel de ville (2e arrondissement)

Rencontre entre l’écrivaine Valérie Manteau et Michel Risse, musicien, compositeur.

A l’invitation de Lieux Publics, Valérie Manteau a écrit un texte sur cette place. Michel Risse, lui, est directeur de Décor Sonore, compagnie accueillie par Lieux Publics et qui va installer les 5 et 6 septembre sur cette même place des sculptures géantes pour écouter la ville autrement.