Identité Nationale – Gérard Noiriel

Historien démissionnaire de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, président du Comité de Vigilance face aux Usages publics de l’Histoire (CVUH), Gérard Noiriel était de passage à Marseille pour présenter ses deux derniers ouvrages

Au bout de l’exil

Pour les bateaux qui chaque jour, partis d’Afrique, accostent à Lampedusa, au sud de la Sicile, échouer n’est pas le pire. C’est la noyade qui attend nombre d’exilés, au terme de ce voyage sans retour.

Sans-papiers – Mobilisation

Mardi 22 janvier 2008 un rassemblement était organisé devant l’école Bernard Cadenat à la Belle de Mai, à l’initiative des professeurs et des parents d’élèves, pour soutenir la famille Dumlu, immigrés kurdes, quatre enfants dont deux sont nés en France.

RESF – Appel à une journée d’action

Après de multiples refus, l’asile politique a été accordé à Ferzende Tastan le 3 Janvier 2008 par l’OFPRA, Office Français de Protection des Apatrides et des Réfugiés.

RESF – Verdict du procès de Mr Tastan à Lyon

Rassemblement du Réseau Education Sans Frontières devant le Tribunal de Grande Instance de Lyon le 21 décembre 2007 pour le procès de Mr Ferzende Tastan, kurde de Turquie, sans papiers, jugé pour refus d’embarquement.

Les Grands Entretiens – Avec Emile Temime

10 JUIN 2007 – Historien, directeur d’études à l’EHESS et auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire de Marseille et des migrations, Emile Temime s’y entend à merveille pour mettre en perspective les réalités sociales actuelles de Marseille avec son long et tumultueux passé.

Gens d’Haïti – Colette Lespinasse

Entre 2000 et 2006, plus de 50 Haïtiens et Haïtiennes sont morts et plus de 100 autres blessés dans différents cas de trafic et de traite de personnes à la frontière Haïtiano-Dominicaine.

Marseille : Portraits Chinois

14 MAI 2007 – Depuis le début des années 2000, Marseille voit s’installer de plus en plus de ressortissants chinois, dont la présence est particulièrement visible à Belsunce, le quartier des grossites en textile. Longtemps perçue en France comme un modèle d’intégration en raison de sa discrétion, l’immigration chinoise exacerbe aujourd’hui la méfiance des autres habitants, notamment depuis que l’Organisation mondiale du commerce a aboli les quotas douaniers sur le textile en 2005. Pour ne pas en rester au phantasme d’un nouveau « péril jaune » et mieux comprendre la migration chinoise d’aujourd’hui, la Grenouille vous propose une série de cinq reportages et entretiens sur la présence chinoise à Marseille.