Les Philosophes Publics – Ce que nous devons aux migrant-e-s – 1/4 – novembre 2017

Pour remettre en débat la vision rapide d’une aide unilatérale et simplement humanitaire, nous voulons réfléchir sur « Ce que nous devons aux migrant-e-s ».

Porter le regard simplement sur des personnes rendues invisibles, sur nos devoirs envers les migrants certes mais aussi sur les droits et la situation des migrants eux-mêmes à Marseille et ailleurs.
Sans oublier de considérer non seulement ce qu’ils nous apportent mais aussi ce qu’ils nous donnent, de par leur présence et dans les relations que nous inventons ensemble.
Bref, tenter de penser et d’écouter ce qui nous arrive à tous. Expression riche s’il en est, puisque cette expression ne signifie pas que la dette et la reconnaissance ne puissent être mutuelles ; elle laisse juste entendre que s’il est de notre responsabilité de réfléchir sur ce que nous devons, il ne nous appartient pas de déterminer ce que les autres nous doivent.

Nous proposerons encore trois autres émissions autour de ceux et celles qu’on appelle les migrants.