Le live du FID – 14 juillet 2017

Artifices de la Grenouille: une heure pour parler de films et du Fid, de la rédaction et du son. Une heure musicale et cinéphile, en compagnie de Robert Bonamy, maître de conférence en études cinématographies à l'Université de Grenoble.

L’enfance du cinéma.

Entretien avec Alexandre Koberitze pour le film Let the Summer never comme again Tournée en basse résolution, jouant avec les codes du cinéma muet et du montage, Let the Summer never comme again est une oeuvre, qui fait honneur aux moyens propres du cinéma.

Les morts animés de Jean-Charles Fitoussi

Entretien avec Jean-Charles Fitoussi, à propos de Vitalium, Valentine ! et deux de ses acteurs, Philippe Irrmann et David Brouzet. Dans un château de la Drôme, une famille est figée à jamais. A l'aide de deux produits, la Réssurectine et le Vitalium, et de traces d'"ADN mémoriel", le professeur Stein, arrière petit-fils de Victor Frankestein, fait revivre sous nos yeux d'anciens occupants du lieux en utilisant les corps endormis de la famille. Délirant, terrifiant et burlesque.

S’inquiéter justement.

Entretien avec Judith Cahen & Masayusu Eguchi pour le film Le cœur du conflit. Ici le cinéma se fait enquête et tentative pour conjurer l'angoisse de la menace nucléaire. On cherchera à doser au mieux notre inquiétude par une série de comparaisons, et parvenu au plus près des installations nucléaire et de la zone contaminé de Fukushima, on interrogera notre désir d'enfant.

Ne restent que les visages

Retour à Genoa City est un court-métrage de Benoît Grimalt, présenté au sein de la sélection "Sentiers expanded » des écrans parallèles. Mémé et son frère Tonton Thomas regardent le même feuilleton américain, tous les jours à la même heure, depuis 1989. Vingt ans après son départ de Nice, Benoît Grimalt revient les voir pour qu’ils lui racontent les 3 527 épisodes qu’il a manqué.

Sculpter la matière avec Claire Atherton

Entre deux projections, la monteuse Claire Atherton nous parle de son rapport à la matière vidéo et au montage depuis la salle 4 du cinéma les variétés. Une discussion avec comme point de départ Où gît votre sourire enfoui ? un film de Pedro Costa qui film Straub et Huillet en salle de montage.