Résidence Fabrice Cesario – Concert

Officiellement, Fabrice Césario était en résidence à Euphonia depuis le mois d’avril pour préparer un concert. Officieusement, il s’est employé à éventrer, disséquer – pour ne pas dire charcuter – une bonne demi-douzaine de poupées et de jouets enfantins

Retour sur résidence R

La lecture de retour sur résidence R. s’accompagne de la bande-son ci-dessous. Elle dure 9’49 et est très précisément synchronisée avec le texte. Sachant que 9’49 équivaut à 589 secondes et que l’article contient 689 mots,

Bivouac – 3720 secondes avec Christophe Modica

Faiseur d’images, compositeur de musique acousmatique (en solo ou bien au sein du groupe les acousmonautes) et performeur radiophonique, Christophe Modica posait ses micros à Euphonia le 22 juin 2009 pour un bivouac* en public

Bivouac – Michèle Metail, Ambitus

Bivouac de Michèle Metail sur la Grenouille accompagnée par Eric Giraud du Centre International de Poésie Marseille, à l’occasion de l’exposition X-Libris de Michele Metail au CIPM du 29 mai au 27 juin 2009.

Radia #218 – Des-astres sonores

28 minutes pour vous emporter dans une exploration spéciale, entre recyclage plus ou moins référentiel et transe parente où le corps semble flotter dans un étrange fluide.

Wladyslaw Znorko – Résidence

La résidence de Wladyslaw Znorko à Grenouille a été confectionnée de novembre 2004 à fin janvier 2005 avec quelques chemins de traverse et l’imaginaire pour tout programme.

Luc Ferrari – Résidence

Dans le cadre du projet de Grenouille, nous avons accueilli en résidence Luc Ferrari du 28 janvier au 9 février 2003. Tous, autour de, et avec lui, nous nous sommes pris à fabriquer des temps et des espaces nouveaux de radio et de son.

Nicolas Frize – Résidence Maintenant

À l’invitation de Grenouille, le compositeur Nicolas Frize est « entré en résidence » à Marseille. Invité à partager sa méthode de travail, à proposer une dynamique collective, à interroger les pratiques de la radio

888° Nord – Grenouille en vagabondage

Entrevoir l’invisible des villes, raconter l’impalpable des quartiers en proposant une autre écoute, en opérant des télescopages poétiques pour ré-enchanter le réel.