Sirènes et blablabla – Les utopies municipales par l’A.N.P.U.

Enregistré en public à l’Alcazar le 7 oct., diffusé le 11 oct. 2009
Présenté par Xavier Thomas, réalisation Tony Regnauld

Sirène et Blablabla Small Is Beautifull [58']
Autour de la série d’actions et de conférences de l’Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine, dans le cadre du festival Small is beautiful, cette première émission de la deuxième saison de Sirène et blablabla vous propose, plutôt qu’un plateau radio, la diffusion d’une conférence de Laurent Petit intitulée Les utopies municipales, world analysis #2.
L’A.N.P.U., groupe d’artistes, chercheurs, architectes et urbanistes, se fait fort d’identifier la libido et les névroses des villes (en l’occurence Marseille et plus particulièrement le quartier de la Belle-de-mai) et de proposer une thérapie architecturale pour en soigner les malaises.
Après une série de consultations en rue, l’agence donnait trois conférences pour expliciter sa méthode, donner des exemples d’actions et enfin proposer diagnostic et traitement.
Cette deuxième conférence de la série évoque quelques unes des actions (réelles ou supposées telles) de l’A.N.P.U. à Châlon, Roubaix ou Cergy.
Cette intervention marseillaise de l’A.N.P.U. était co-portée par Lieux Publics , centre national de création des arts de la rue et par les Bancs Publics, lieu d’expérimentation culturelle situé à la Belle-de-mai.