Hangtime Saison 1 Episode 24 – Very Special guest Arabian Prince live interview

Mp3 17 03 2009 Hangtime Arabian Prince.

EVENEMENT

Mars Blackmon et Cedswift vous proposent un flashback dans le Los Angeles des 80′s, et reçoivent en exclusivité et en direct ARABIAN PRINCE, un des plus grands pionniers de l’electro et du hiphop pour une interview fleuve, très riche d’enseignements.

Arabian Prince grandi à Inglewood et s’entraine très vite à
enregistrer des cassettes de mixes dans la radio locale où travaille son père, puis finit par tourner avec les Uncle Jamm’s Army, un collectif de DJ’s, producteurs et rappeurs de Los Angeles qui regroupe toute la crème de la scène electro West Coast du moment, comptant parmi ses membres réguliers ou invités des artistes aussi prestigieux que Run DMC, Ice-T, The Egyptian Lover… Il rencontre ensuite Russ Parr (aka Bobby Jimmy) et devient l’un des Critters du groupe de « rap comedy » Bobby Jimmy & the Critters et pour qui il co-produira aussi un grand nombre de titres pendant plusieurs années.
Parallèlement à sa carrière de « Critter », Arabian sort son tout premier single solo « Strange Life » en 1984 – il a alors 19 ans – sur Rapsur Records, le label de Bobby, maxi qui sera rapidement suivi deux autres Ep’s, « It Ain’t Tough » (1985) et le fameux « Situation hot » (1986).
C’est dans ces années d’effervescence qu’Arabian Prince sympathise avec un gars originaire de Compton, un certain Andre Young (aujourd’hui plus connu sous le nom de Dr. Dre). Cette rencontre marque le début d’une longue et fructueuse collaboration musicale entre les deux hommes : Young, alors membre du groupe electro The World Class Wreckin’ Cru, invite Arabian à rapper sur Surgery (1984), le premier maxi du groupe et à son tour, Mike propose à Dre de poser sa voix sur Innovative Life (1985).
Dans le même temps, lorsque Dr. Dre, Ice Cube (O’Shea Jackson) et Eazy-E (Eric Wright) forment N.W.A. (acronyme de « Niggaz with Attitude »), c’est tout naturellement que Dre propose à Arabian de
se joindre à eux. Le premier maxi de N.W.A, Dope Man, sort en 1987 et y figure Panic Zone un titre entièrement produit et composé par Arabian Prince. C’est la même année que « N.W.A. and The Posse », le premier album de N.W.A. sort dans les bacs.

Parallèlement à l’aventure N.W.A., Mike continue aussi de produire des titres pour d’autres artistes (J.B. Beat, Kyna Antee aka The Mistress avec The Unknown DJ). Il écrit toujours pour Bobby Jimmy and The Critters (dont le titre Milkshake avec Dr. Dre en 1987) et compose des morceaux pour un groupe de rappeuses de L.A, les JJ Fad –- un projet de Hurby « Luv Bug » Azor, le producteur des Salt ‘N’ Pepa –- parmi lesquels le mémorable « Supersonic » co-produit avec Dr Dre et Yella en 1988.
Mais cette même année 1988, Arabian quitte N.W.A. et ce, seulement quelques semaines avant la sortie de leur deuxième album « Straight Outta Compton » qui deviendra un véritable succès (3 millions de copies vendues sans aucune publicité).
Dès lors, Arabian Prince poursuit tranquillement sa carrière en solo: il sort son deuxième album « Brother Arab » en 1989 et « She’s Got A Big Posse », single extrait de ce même album, figure quelque temps dans le chart R&B/Rap U.S.
Au début des années 90, alors que N.W.A. est définitivement dissout, Arabian continue toujours de mener ses aventures musicales : il décide de monter son propre label (Da Bozak) puis se fait plus discret sur la scène musicale.
À travers une anthologie qui retrace ses débuts, Stones Throw a souhaité en 2008 rendre hommage au son electro juste avant l’émergence du gangsta rap.

Un évènement, on vous aura prévenu…

PLAYLIST 17/03/2009

BOBBY JIMMY & THE CRITTERS We Like Ugly Woman
ARABIAN PRINCE Situation Hot
N.W.A. Something To Dance 2
ARABIAN PRINCE She’s Got A Big Possee

Live Interview With ARABIAN PRINCE


FREDDIE NORTH Love To Hate
CLEON Jaylis & Family

hangtime@grenouille888.org